Serie de los Juguetes

Exposition « Enfance Magique »

A partir du 14 mai et jusqu’au 31 mai 2013 Josefina Di Candia exposera une série d’œuvre intitulée « Enfance Magique » à la Maison de l’Argentine.
Le vernissage aura lieu le 14 mai 2013 à 19h dans la galerie d’exposition de la Maison de l’Argentine.

Josefina Di Candia a étudié à l’Ecole Nationale des Beaux  Arts « Manuel Belgrano » et « Prilidiano Pueyrredon », elle est également diplômée d’une licence d’Arts Plastiques de l’Institut Universitaire National des Arts.
Depuis vingt ans elle enseigne les Arts Plastiques au Musée national des Arts Décoratifs, à l’Institut Universitaire des Arts, et à son atelier particulier situé dans le quartier de la Recoleta.
En tant qu’artiste plasticienne, elle a participé à diverses expositions collectives et individuelles, et elle a obtenu de nombreux prix.

Josefina Di Candia utilise le thème de l’enfance pour créer un univers onirique et mystérieux. L’artiste nous ouvre les portes sur ses souvenirs de petite fille, ses tableaux nous livrent les sentiments qu’elle a pu ressentir durant son enfance comme la joie ou la peur. Elle représente des jouets qui prennent vie, créant une situation inédite au milieu de ses tableaux. Ainsi les pions d’un jeu d’échec, deviennent les acteurs d’une scène. C’est comme si elle voulait traiter de notre existence par l’intermédiaire des pions puisqu’en règle général ce jeu s’adresse à des adultes.

Petit, qui n’a pas rêvé de voir s’animer ses jouets pour lui tenir compagnie ? Josefina Di Candia représente dans ses œuvres le désir de millier d’enfant en personnifiant les objets de son enfance. Par exemple pour revisiter le portrait elle utilise une poupée de porcelaine portant des vêtements d’une époque révolue, l’artiste présente cette poupée comme si elle avait existé en tant que personne.

Certes, il semble que les sujets des œuvres de Josefina Di Candia proviennent de ce qu’elle a pu intérioriser durant son enfance ; cela concerne aussi bien des  histoires, des contes lus ou entendus que les jouets avec lesquels elle a pu s’amuser. Ces images, même extraites de la mémoire de l’artiste font référence à l’enfance de n’importe quelle personne. Tous les objets qu’elle peint ou dessine sont des archétypes du jouet, ils renvoient à des souvenirs universels. Elle ne représente pas une poupée en particulier, mais l’image d’une poupée. En créant un archétype elle permet à tous les individus de s’identifier à ses propres souvenirs.

MAISON DE L’ARGENTINE
Direction : Marcelo Balsells
CITE INTERNATIONALE UNIVERSITAIRE DE PARIS
27 A BVD. JOURDAN
PARIS 75014
(RER B et Tram 3 Cité Universitaire)
www.casaargentinaenparis.org

Contact pour toute information :
à la Maison de l’Argentine : Agustina Primo culture@casaargentinaenparis.org
Tel : +33 (0) 1 44 16 29 01

Descargar catálogo Enfance Magique en pdf

JOSEFINA DI CANDIA, Artiste plasticienne
Diplômée d’une licence d’Arts Plastiques à l’Institut National des Arts, et après avoir suivi des études artistiques aux Ecoles Nationales des Beaux-Arts « Manuel Belgrano » et « Prilidiano Pueyrredón », elle s’est spécialisée avec des grands maîtres plasticiens, comme Rubén Locaso, Guillermo Roux; Fermín Eguía, Josefina Robirosa, Antonio Pujía, Anna Rank, disciple de Alpuy (école de Torres García), Miguel Angel Vidal y Haydée Calandrelli (disciple de H. Moore).
En tant qu’artiste plasticienne, elle a participé à diverses expositions collectives et individuelles, aussi bien en Argentine qu’à l’étranger, obtenant de nombreux prix pour ses créations. Elle a été invitée par l’Academy of Fine Arts in New York, la Biennale de Florence, le Musée d’Art Moderne et Contemporain A. Ortiz Echagüe. Atzara, Sardaigne, Italie, Musée Nationale Quinquela Martin (Buenos Aires). En 2008 elle réalise un voyage d’étude aux Etats-Unis en passant par New York, Seattle et Bellingham Washingthon et elle a été représentée par BLUE HOSE GALLERY, BELLINGHAM, WASHINGTON ETATS-UNIS, CECILIA DE TORRES, NEW YORK, ETATS-UNIS.A. ARELLE. DIRECTOR CULTURAL EXCHANGE. NEW YORK, MEXICO.

Pendant son professorat elle crée des ateliers d’Arts Plastiques au Musée Nationale des Arts Décoratifs et elle est également enseignante à l’Institut Universitaire National des Arts.
Elle complète sa formation dans son pays d’origine et à l’étranger (Istanbul, Venise et Londres) en se concentrant sur l’Histoire de l’Art et la Philosophie.
Josefina Di Candia, citoyenne italo/argentine, a réalisé divers ateliers et activités artistiques, elle a publié des écrits et participé à de nombreuses expositions dans différents pays, alternant les séjours en Italie, à New York, au Royaume Unis et en France. Actuellement elle réside à Buenos Aires où elle affirme son incontestable esprit créatif et sa passion pour les arts plastiques ainsi Josefina Di Candia est une artiste en permanente progression personnelle et artistique.

Josefina Di Candia, Artista Plástica/Visual
http://www.josefinadicandia.com


Al ver los juguetes, arrojados caprichosamente  en el suelo, sentí primero curiosidad y luego cierta desolación… observaba, como esos juguetes inertes, estaban en un espacio tan inmenso… un niño… eligiendo cada uno o algunos de ellos… disponiéndolos, agrupándolos, dejados de lado de manera súbita y otros en cambio resistiendo en el tiempo….
…entonces imaginé que eso era como una orquestación: frases musicales, acordes, espacios que indicaban silencios … notas
…pero no eran evidentes las reglas, el pentagrama espacial se regía con un código absolutamente hermético, sin traducción
…Sentí, que así está el “hombre“ arrojado en la tierra, tan inmensa…
…con nuestras distintas formas y nuestros significados… lo que significamos para la lectura de cada  “otro“.

…Esa relación de tamaño.
…la visión fragmentada.
…apariciones esporádicas.
…la sustancia emocional mágica del objeto.
…lo indecible y lo no oíble del juguete…

Una de las  primeras conexiones con el mundo se da a través de los juguetes.
Esto creo que genera una estructura de relación, es la “primaria“…
…una especie de “matriz“ de “grabado“ que permanece a lo largo de nuestra vida.
Los juguetes hablan de nosotros mismos, puesto que en ellos depositamos fragmentos  en cada uno; de nuestra propia fragmentación.
Es decir: cada uno de los juguetes son fragmentos de uno mismo.

…El silencio es portador de enigmas, que se conectan a ese juego sin reglas aparentes.
…el juego …transfiguraciones, condicionadas por lo circunstancial.

La esencia  es la transformación.

El juego es la manifestación en la temporalidad de lo eterno.
Que es la vida misma.
Las reglas del juego: son las transformaciones  constantes que se da en la eternidad.
Jugar es crear, que es vivir. La constante de la vida, es lo eterno que vive en cada momento manifestado .

 Josefina Di Candia

Pinturas

Dibujos

Técnica mixta

Objetos

Josefina Di Candia, Artista Plástica/Visual
http://www.josefinadicandia.com.ar